acheter des billets en ligne

Le Cercle s’impose à Courtrai (1-2)

Sur un terrain lourd, le Cercle a réussi à prendre l’avance grâce à des buts de Pavlovic et Ugbo. Makarenko a réduit l’écart juste avant la pause, assurant un peu de suspense pour le reste du match. En deuxième mi-temps, Courtrai a tenté de revenir au score via un jeu opportuniste et des actions individuelles de Selemani. La défense du Cercle a toutefois tenu bon facilement. Le suspense a été maintenu jusqu’à la fin des 9 minutes d’arrêts de jeu, mais le Cercle est resté aux commandes pour obtenir les trois points.

Strahinja Pavlovic, la nouvelle recrue du Cercle, était aligné dès le coup d’envoi aux côtés de Bates et Marcelin pour former le trio en défense centrale. Hoggas est également revenu dans l’équipe en remplacement de Kanouté dans le milieu de terrain. Vitinho a, lui, pris la place de Velkovski, blessé.

Thomas Didillon a directement brillé sur deux phases. Il a repoussé la frappe puissante de Dewaele des poings et capté celle de Makarenko. La réponse du Cercle a directement suivi. Musaba, replacé dans un rôle axial plus proche d’Ugbo, a pris tout le monde de vitesse, mais sa frappe a été freinée par la boue. Quelques minutes plus tard, il a été plus rapide que Derijck mais Ilic a pu dégager le cuir.

Cerle Brugge KSV

Le Cercle a pris les commandes à la moitié de la première période. Une belle passe en reprise de volée d’Hoggas a accéléré le jeu. Vintinho a ensuite donné un centre à ras de sol vers le deuxième poteau où se trouvait Ugbo. L’attaquant a planté son onzième but de la saison. Le Cercle ne s’est pas arrêté là. Hotic a provoqué un corner sur une frappe contrée par la défense. Sur la phase qui a suivi, Pavlovic a trompé le gardien adverse sur le corner botté par Hotic.

L’équipe a domicile a réagi par la suite avec une volée de Jonckheere. Elle n’est pas passée loin. Après un corner dégagé, Teddy Chevalier s’est lancé dans un sprint sur un demi-terrain avant de tenter un lob. Didillon ne s’est pas laissé tromper et a repoussé le ballon en corner. Juste avant la pause, une frappe à distance de Makarenko a relancé la rencontre. L’Ukrainien a trompé Didillon via le poteau.

Cerle Brugge KSV

La pluie incessante n’a rien arrangé à l’état du terrain. Courtrai a commencé à presser et a obtenu quelques corners. Ils n’ont rien apporté de plus qu’un but annulé pour hors-jeu de Sainsbury. La vitesse de Musaba a continué de poser des soucis à la défense adverse. L’attaquant a toutefois vu sa frappe bloquée par un défenseur puis rapidement récupérée. Selemani, l’homme le plus actif à Courtrai, a répliqué en frappant un mètre au-dessus du cadre.

Yves Vanderhaeghe a lancé Badamosi pour mettre du poids en attaque. Le jeu de l’équipe à domicile n’en est devenu que plus opportuniste. Après une bonne combinaison, Musaba est passé très proche du 1-3. Son but a été annulé pour une position hors-jeu d’Ugbo. Marcelin a également mis le gardien adverse à contribution de la tête. Courtrai s’est montré plus offensif en fin de match. La défense du Cercle n’a rien lâché. C’est même le remplaçant Thibo Somers qui a été le plus proche de marquer un but. Il en a été empêché par Ilic. Une tête courtraisienne est passée hors cadre à la 99e minute. L’arbitre, M. D’hondt, a ensuite mis fin à la rencontre et entériné la victoire du Cercle.



Composition Courtrai: Ilic – Dewaele, Hines-Ike, Derijck, Sainsbury – Sissoko (63’ Badamosi), Jonckheere, Makarenko – Chevalier, Gueye (74’ Stojanovic), Selemani

Composition Cercle: Didillon – Biancone (87’ Corryn), Marcelin, Bates, Pavlovic, Vitinho – Vanhoutte, Hoggas, Hotic (72’Kanouté) – Musaba (81’ Somers), Ugbo (81’ Denkey)

 

 

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Victoire cruciale dans la course au maintien

Dans ce match capital dans la lutte pour le maintien, le Cercle semblait s’être tiré une balle dans le pied lorsque Hoggas était expulsé après la demi-heure de jeu. Néanmoins, malgré son infériorité numérique, le Cercle a montré une abnégation à toute épreuve et s’est largement imposé 3-0. Avec ce résultat, le Cercle a fait un grand pas vers le maintien dans l’élite.

Les Vert et noir affichaient leurs ambitions offensives dès le coup d’envoi, ce qui se traduisait rapidement par quelques occasions intéressantes. Après seulement deux minutes de jeu, Romo était tout heureux de voir que son dégagement, contré par Ugbo, passe finalement à côté du cadre. Quelques minutes plus tard, le gardien louvaniste était mis à contribution à plusieurs reprises par le Cercle. Ce dernier se montrait nettement plus percutant, mais ne restait pas à l’abri des contre-attaques des visiteurs. En milieu de première période, Henry tentait d’enrouler une frappe, qui échappait de peu au cadre. À la demi-heure de jeu, Hoggas pensait que son intervention sur Assante était passée inaperçue, mais c’était sans compter sur la vigilance du VAR sur son tacle. L’arbitre mettait la main à sa poche réservée au carton rouge. Une décision cruelle pour le milieu de terrain, et un Cercle qui allait devoir jouer à dix pendant une heure dans cette rencontre capitale. Cependant, les Verts et noir continuaient d’aller de l’avant et se voyaient récompensés peu avant la mi-temps. Ugbo était à la réception d’une passe de Deman et parvenait à ouvrir le score.

Si les hommes d’OHL avaient fait preuve de timidité avant la pause, leurs intentions au retour des vestiaires étaient bien différentes. Le tir du nouvel entrant Schrijvers venait s’écraser sur le poteau. C’était encore une fois l’inévitable Ugbo qui permettait au Cercle de respirer un peu mieux. La tentative de Velkovski était mal renvoyée et l’attaquant du Cercle était plus rapide que tout le monde pour reprendre le ballon, et porter la marque à 2-0. La pression des Louvanistes s’intensifiait encore davantage dans une tentative d’acculer le Cercle. Cependant, la défense tenait bon, et sur l’un des rares corners obtenus par les locaux, le capitaine, Taravel, reprenait le ballon de la tête pour porter le score à 3-0 et sceller pratiquement le sort de cette rencontre, contre le cours du jeu. Le Cercle parvenait à défendre son avantage bec et ongles, et lorsque Henry avait l’occasion de sauver l’honneur dans les derniers instants du match, le gardien, Didillon, répondait présent avec une magnifique intervention.

Cercle Bruges : Didillon, Decostere (88' Vitinho), Bates, Taravel (92' Cassaert), Pavlovic, Velkovski, Vanhoutte, Hoggas, Van Der Bruggen (88' Corryn), Deman (88' Hotic) et Ugbo (8' Denkey).

Oud-Heverlee Louvain : Romo (46' Thamsatchanan), Jemelka (67' Tshimanga), Ngawa, Hubert (79' Eppiah), De Norre, Vlietinck (67' Vlietinck), Tamari, Asante (46' Writers), Sowah, Mercier et Henry.

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Le groupe pour la reception de OH Louvain

L'entraîneur Yves Vanderhaeghe a sélectionné 20 joueurs pour la réception de l'OH Leuven. Leonardo Da Silva Lopes n'en fait pas partie. Le joueur portugais n'est pas assez en forme pour le match et doit manquer. Vous pouvez découvrir qui a fait la sélection ici !

Lire plus
Cerle Brugge KSV
#CEROHL | Let's do it again.
Lire plus
Cerle Brugge KSV
L'interview avant-match de Yves Vanderhaeghe

Lire plus