acheter des billets en ligne

Malgré leur vaillance, les Vert et noir s'inclinent à Ostende

Le Cercle occupait l'avant-dernière place avant de se rendre sur la côte pour le déplacement à Ostende dans le cadre de la 11e journée de championnat. Les Vert et noir ont fait preuve de détermination et ont pris la tête par l'intermédiaire de Somers. Dans les cordes, le KVO s'est accroché et 2 moments ont fait basculer le match. Gueye et Amade ont permis aux Kustboys d'empocher les trois points.

Yves Vanderhaeghe avait apporté quelques changements marquants à son onze de départ. Sousa était titulaire pour la première fois derrière. Le défenseur brésilien était enfin remis de sa blessure et démarrait en lieu et place de Popovic. En attaque, c'est le duo formé par Millàn et Somers qui allait avoir la tâche de marquer, et au milieu, Van der Bruggen remplaçait Kanouté, blessé.

Le Cercle démarrait bien la rencontre, en jouant libéré et sans complexe. La pression intense exercée par les Vert et noir, sous l'impulsion d'un Somers infatigable, mettait la défense d'Ostende à l'épreuve. Il fallait néanmoins attendre la 20e minute pour voir la première vraie occasion. Utkus parvenait à lancer une attaque depuis la ligne arrière. Il trouvait Vanhoutte, qui avait le 1-0 à portée de main, mais butait finalement sur Fortes.

À la pause, Blessin remplaçait Rocha pour Tanghe. Le technicien ostendais passait d'un 4-4-2 à un 5-3-2 en deuxième période. Cependant, son ajustement tactique ne produisait pas l'effet escompté. L'emprise du Cercle sur le match s'accentuait encore davantage. Millàn était signalé en position de hors-jeu juste avant l'heure de jeu, mais à la 67e minute, l'Espagnol, lui-même servi par Van der Bruggen, effectuait une passe millimétrée à destination de Somers. Ce dernier parvenait à joliment tromper Hubert. Ce but donnait aux Vert et noir encore plus d'allant offensif et ceux-ci tentaient d'aller chercher le but du break, mais Somers et Millàn ne réussissaient pas à conclure. Vanderhaeghe faisait entrer Deman et Decostere à un quart d'heure du coup de sifflet final.

Cerle Brugge KSV

Courant après l'égalisation, le KVO obtenait un corner. Après une tête renvoyée par la barre, les Vert et noir peinaient à dégager le ballon. Didillon était sur le deuxième ballon, mais la touche était rapidement jouée et D'Arpino réussisait à trouver Gueye, qui égalisait de la tête.

Après plusieurs remplacements effectués de part et d'autre, les deux équipes continuaient de pousser pour obtenir la victoire, et c'est le KVO qui trouvait la faille dans les arrêts de jeu. Sur un coup franc frappé au second poteau, c'est Amade qui parvenait à placer sa tête à bout portant et à donner un avantage définitif aux locaux. Une défaite au goût amer pour le Cercle, qui a globalement été la meilleure équipe, mais qui n'a pas su en profiter.

Cercle : Didillon, Utkus, Sousa, Daland, Corryn (Waldo 82'), Vitinho (Decostere 76'), Van der Bruggen, Da Silva Lopes, Vanhoutte (Hotic 63'), Millàn (Matondo 82') et Somers (Deman 76')

Ostende : Hubert, Ndicka (Patoulidis 86'), Fortes, Jäkel, Capon, Bätzner (Koziello 79'), Amade, D'Arpino, Rocha (Tanghe 46'), Gueye et Ambrose (Kvasina 79')

Articles connexes

Cerle Brugge KSV
Le Cercle s'impose face au KV Malines : 3-1

Équipe en forme cette saison, le KV Malines occupait la 4e place de la Jupiler Pro League au moment de se présenter sur la pelouse de Bruges pour le compte de la 16e journée. Les Noir et vert ont entamé la rencontre de manière offensive et ont été récompensés par l'ouverture du score d'Utkus sur corner. Storm a refroidi l'équipe locale en égalisant juste avant la mi-temps, mais le Cercle s'est montré intenable en secode période et Hotic a redonné l'avantage au Cercle sur penalty. Le Bosnien a ensuite été l'auteur d'une belle passe décisive pour le but du 3-1 de Rabbi Matondo. Une première victoire à domicile cette saison enfin acquise.

Yves Vanderhaeghe décidait de faire trois changements par rapport au onze de la précédente défaite face à Charleroi, avec les titularisations d'Utkus, Decostere et Velkovski. En attaque, Deman était préféré à Millàn.

Les Vert et noir démarraient le match avec de belles intentions. Utkus reprenait un coup franc de Van der Bruggen, mais sa tête échouait de peu à côté du deuxième poteau et n'obligeait pas Coucke à intervenir. Au quart d'heure de jeu, Matondo parvenait à se défaire de Walsh et à progresser. Son centre à ras de terre depuis la gauche était bon et trouvait Deman face au but qui avait l'occasion d'ouvrir la marque. Mais Van Hoorenbeeck plaçait son pied de justesse pour contrer le ballon, qui sortait donc en corner. Quelques instants plus tard,

Moments later, Cercle's strikers turned the tables. Deman cut in from the right and brought in front of Somers who ducked in front of his man and decided on goal. But that attempt also missed Coucke's goal by a hair's breadth.

Lire plus
Cerle Brugge KSV
La réduction du score de Daland a été trop tardive

Charleroi s’est montré impitoyable dès les premières minutes du match et a immédiatement pris un avantage de deux buts grâce à Morioka et à Bessilé. Le Cercle ne s’est montré résilient qu’à partir de la seconde mi-temps grâce à des offensives bien plus convaincantes. Charleroi s’est vu contraint de reculer, mais comme c’est souvent le cas cette saison, le Cercle a manqué d’efficacité. La réduction de l’écart a été l’œuvre de Daland, mais elle est arrivée trop tard pour pouvoir espérer arracher un point.

Après la très belle prestation sur le terrain du Racing Genk, Yves Vanderhaeghe ne voyait bien entendu aucune raison de changer son onze de départ. Cependant, et contre toute attente, le contraste avec le match à Genk s’avérait saisissant dès l’entame du match, et les visiteurs ont immédiatement puni l’attitude passive du Cercle. À la 3e minute, Morioka progressait balle au pied jusqu’aux 16 mètres sans être attaqué et venait battre Didillon d’une frappe à ras de terre. À peine 5 minutes plus tard, Charleroi creusait l’écart. Après un coup franc bien repoussé, le ballon revenait dans la surface et Knezevic et Bessilé parvenaient à combiner bien trop facilement. Encore une fois, Didillon ne pouvait rien faire sur la frappe, et Charleroi s’offrait une avance plus confortable.

Le Cercle se créait quelques occasions sur des actions individuelles, mais Charleroi conservait son avance sans trop de difficulté. Les Carolos étaient même tout proches d’ajouter un troisième but avant la pause par l’intermédiaire de Zorgane.

Avec un double changement (Deman et Velkoski à la place de Millàn et Miangue) et un état d’esprit différent, le Cercle démarrait sa course contre la montre avec panache au retour des vestiaires. Dès la 46e minute, Hotic tergiversait trop et manquait une formidable occasion. Deman tentait sa chance de loin. Hotic frappait un coup franc qui ne trouvait pas le cadre avant d’être remplacé par Denkey. Celui-ci se mettait immédiatement en évidence avec une frappe de loin et était ensuite tout proche de marquer sur deux tentatives de la tête. Koffi réalisait une belle parade sur la première et voyait la seconde passait à quelques centimètres de son poteau. Entre-temps, Gholizadeh avait trouvé le poteau sur une rare contre-attaque carolo.

Les tentatives de Rubio et de Deman manquaient de conviction et la réduction du score est arrivée (trop) tard dans le match. Daland reprenait victorieusement un coup franc à la 90e minute, mais dans les arrêts de jeu, le Cercle se montrait trop brouillon pour espérer aller chercher l’égalisation. Ainsi, le Cercle court toujours après sa première victoire à domicile cette saison. Il aura l’occasion de l’obtenir dès la semaine prochaine avec la réception du KV Malines.

Composition Cercle : Didillon, Vitinho, Daland, Sousa, Miangue (46’ Velkovski), Van Der Bruggen (‘73
Utkus), Lopes Da Silva, Hotic (‘63 Denkey), Matondo (73‘ Waldo), Millàn (46’ Deman) et Somers

Composition Charleroi : Koffi, Tchatchoua (75’ Benchaib), Andreou, Knezevic, Bessilé, Kayembe,
Ilaimaharaitra, Morioka, Gholizadeh (87’ Gillet), Zorgane (87’ Zaroury), Descotte (54‘ Nicholson)

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Vader van Yves Vanderhaeghe overleden

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Le Cercle s'impose en amical contre Mouscron : 5-1

Le Cercle a remporté un match amical contre le Royal Excel Mouscron vendredi matin/ Une victoire convaincante sur le score de 5-1. Ackx, Millan, Kanouté, Sampers et Waldo ont été les buteurs côté Vert et noir. C'est Mohamed qui, sur penalty, a inscrit le seul but des visiteurs.

Côté Cercle, Kanouté et Waldo Rubio revenaient de blessure et le duo a pu engranger de précieuses minutes de jeu. Christiaan Ravych, jeune joueur prometteur, faisait également partie du groupe. L'entraîneur Yves Vanderhaeghe étant toujours en quarantaine, le match a été dirigé par le duo d'assistants De Wulf-Muslic, comme c'était le cas contre Genk.

Lire plus
Cerle Brugge KSV
Un Cercle solide doit se contenter d'un point à Genk

Malgré sa domination et une prestation aboutie dans ce long déplacement dans le Limbourg, le Cercle n'a eu le droit qu'à une maigre récompense avec un match nul. Somers a donné l'avantage au Cercle après une belle offensive, et en seconde période, le 0-2 a longtemps semblé beaucoup plus proche que le 1-1, mais le remplaçant Bongonda a permis à l'équipe locale de prendre un point très flatteur dans les derniers instants du match.
 
Le Cercle se voyait contraint de faire deux changements par rapport à la semaine dernière : les blessures d'Utkus et de Corryn faisaient que Lopes Da Silva et Miangue étaient titulaires. Le Cercle devait également se passer d'Yves Vanderhaeghe, absent du banc en raison d'un test positif au Covid-19. Ce sont ses assistants Jimmy De Wulf et Miron Muslic qui le remplaçaient dans ses fonctions.

Le Cercle démarrait le match avec beaucoup de grinta et mettait immédiatement la pression sur Genk, n'hésitant pas à aller les chercher très haut dans leur moitié de terrain. Il fallait attendre quinze minutes avant que cela ne débouche sur une première occasion, mais Vandevoordt se montrait légèrement plus sur le ballon que Millàn. L'équipe locale ne parvenait à répliquer que sur un tir de Paintsil. Hannes Van Der Bruggen semblait avoir donné l'avantage au Cercle à la 22e minute de jeu. Un centre de Vitinho trouvait Millàn. Le tir manqué de ce dernier atterrissait dans les pieds de notre capitaine, qui glissait le ballon au fond des filets. Cependant, la ligne de hors-jeu était décortiquée à Tubize, et après 3 minutes d'analyse, le VAR concluait que Van Der Bruggen était hors-jeu de quelques millimètres. Une décision très amère.

Une décision qui semblait avoir réveillé les locaux. Le grand Onuachu combinait avec Thorstvedt, mais Sousa parvenait facilement à contrecarrer cet effort trop timide. La plus belle occasion de l'équipe à domicile suivait quelques instants plus tard. Onuachu était une nouvelle fois à la baguette, Didillon sortait vainqueur de son 1 contre 1 contre le rapide Paintsil.

Le Cercle prenait un avantage mérité quelques minutes plus tard après une transition rapide. Millàn se montrait d'abord plus costaud que Toma. Il décalait ensuite Hotic et le centre à ras de terre de Dino était repris victorieusement par Thibo Somers. Le Cercle poussait et obtenait quelques corners avant la mi-temps. Après une déviation de Miangue sur un de ces corners, Millàn reprenait de la tête, mais Vandevoordt déviait le ballon sur le poteau.

Millàn continuait à essayer de s'offrir un but comme cadeau d'anniversaire et se mettait de nouveau en évidence dans les premières minutes de la seconde mi-temps. Sa tête au deuxième poteau semblait se diriger au fond, mais Toma intervenait juste à temps pour dégager le ballon devant la ligne. Quelques instants plus tard, Matondo s'écroulait après un duel avec Preciado, mais cette fois, le VAR ne s'est pas signalé.

La tentative d'Ito permettait aux supporters locaux de vibrer un peu, mais Didillon voyait passer le ballon à un mètre de son poteau gauche. Après cela, le Cercle était pendant longtemps la seule équipe à se procurer des occasions. Vandevoordt s'interposait bien sur un centre à ras de terre de Lopes Da Silva, Millàn manquait de chance et glissait alors qu'il était sur le deuxième ballon. La balle de 0-2 était pour Thibo Somers. La passe de Dino Hotic était sublime, mais l'arrêt de Vandevoordt sur la tentative de Thibo l'était tout autant. Alors que les espaces se multipliaient, le Cercle ne donnait pas le coup de grâce à l'équipe locale.

Ce n'est que dans la dernière ligne droite que Didillon était de nouveau sollicité sur une frappe sèche du remplaçant Bongonda. L'équipe locale trouvait malgré tout une égalisation tombée du ciel. La tête de Bongonda trompait Didillon pour le 1-1 à la 89e minute. Le Cercle tentait tout de même d'arracher une victoire méritée, mais la dernière tentative d'Olivier Deman était vaine

Le Cercle devait finalement se contenter d'un match nul. Un résultat insuffisant pour le jeu affiché, mais le gardien Vandevoordt et le VAR ont empêché Cercle de marquer un but de.

Composition Racing Genk : Vandevoordt, Muñoz (46’ Preciado), Sadick, Lucumi, Arteaga, Toma (58’ Trésor), Thorstvedt (88’ Oyen), Heynen, Ito, Onuachu (46’ Ugbo), Paintsil (58’ Bongonda).

Composition Cercle Bruges : Didillon,  Vitinho, Daland, Sousa, Miangue Van Der Bruggen, Lopes Da Silva,  Hotic (88’ Vanhoutte), Matondo, Somers (82’ Denkey) et Millàn (72’ Deman)

Lire plus